Chargement
14 octobre 2021

Vulgarisation scientifique – Découvrez les travaux de Benjamin

Benjamin Astier est doctorant et enseignant de l’Université Catholique de Lille et effectue sa thèse depuis 4 ans chez HEMiSF4iRE. Faisant partie d’un projet initié par la Région des Hauts de France, l’axe de recherche de Benjamin s’intéresse à (ne fuyez pas, on vous explique tout juste après !) « l’impact de l’écosystème (ici, celui du textile) dans le processus décisionnel des acteurs en situation d’innovation ».

Comment simplifier cet axe de recherche ?

Commençons par le processus décisionnel : cela représente l’élaboration de plusieurs étapes qui fondent une décision. Non pas comment s’arbitre une « prise de décision » (le moment où l’on tranche), mais plutôt comment se crée la décision, et quels éléments participent à ce qu’elle survienne. Pour nous éclairer, Benjamin nous explique par exemple, que si on parle de mobilité dans la ville : « lorsque l’on regarde dans la rue, ce qui va nous sauter aux yeux sera la présence de voitures qui passent ». Mais par exemple on parle la verdure dans la ville « lorsque l’on regarde dans la rue, ce qui va nous sauter aux yeux sera la présence d’arbres, de parcs – ou leur absence ! ». En fonction de nos problèmes, on construit un « paysage » composé des objets qui peuvent répondre à nos attentes !

Les recherches de Benjamin s’interrogent donc sur les éléments qui vont surgir lorsque des acteurs sont confrontés à un problème d’innovation. Ici, « l’innovation » représente la rue, et « les éléments qui vont surgir » la voiture.

Quels sont les acteurs de cet écosystème ?

Avant même de parler des acteurs, il faut rappeler pourquoi le secteur du textile a été choisi. Il y avait en effet la santé ou encore le transport, mais ce sont ses premières enquêtes auprès de Plateau Fertile à Roubaix qui le rapprochèrent du textile.
Ensuite, il faut rappeler que le textile a une empreinte historique dans la région, qui s’est effondré il y a une vingtaine d’années et qui reprend en ce moment.

Dans cet écosystème, les acteurs y sont nombreux et variés. Des plus petites start-ups jusqu’aux entreprises les plus ancrées dans le marché et les grands groupes, Benjamin a réalisé divers entretiens qui visaient à récolter des points de vue et les confronter.

Quels enjeux ?

L’originalité de la thèse de Benjamin tient en ce qu’elle est une thèse en information-communication sur le thème des écosystèmes d’innovation. Elle prend en compte le contexte social dans lequel évolue les acteurs et, plus important encore, elle cherche à savoir comment la problématique de l’innovation est vécue par chacun des acteurs du textile.
Si d’un point de vue scientifique, sa thèse cherche à améliorer la compréhension d’un des écosystèmes, elle cherche également à obtenir une meilleure compréhension de ce que vivent les acteurs confrontés à des problématiques d’innovation. Ceci dans l’optique d’éclairer les décisions publiques afin de mieux orchestrer l’innovation dans le secteur du textile.

Le jeudi 4 novembre à 14h00, Benjamin soutiendra sa thèse de doctorat en Sciences de l’Information et de la Communication au laboratoire DeVisu à Arenberg.
L’intitulé de la thèse est : « Ecosystème d’innovation et processus info-communicationnels : enjeux du textile dans les Hauts-de-France. »

27 octobre 2021

Participez au Forum des Porteurs de Projets !

[SAVE THE DATE] #FDPP2021 Tu es chef d’entreprise, chef de projet, étudiant, enseignant ou responsable pédagogique...

18 octobre 2021

HEMiSF4iRE fête la science

Ça c’est passé le premier week end d’octobre… A travers un atelier de co-design imaginé et...

15 octobre 2021

Atelier d’intelligence collective sur le climat

Comment former les étudiants et collaborateurs de notre université aux défis environnementaux et sociaux ? Comment...

Vous souhaitez nous suivre régulièrement ?

Alors abonnez-vous à la newsletter  HEMiSF4iRE qui vous alerte de nos prochaines activités et de notre actualité !

*
*
*