Chargement
18 juin 2020

RÉAGIR FACE AU CONFINEMENT : L’EXEMPLE DE TECHME

C’est le 16 décembre que l’équipe d’Hemisf4ire et son incubateur s’est installé au Hangar Créatif, offrant aux porteurs de projet un tout nouveau lieu et des nouveaux accompagnements. Trois mois passèrent et la vie au Hangar s’arrêta : le Covid était là !

Deux mois après le déconfinement, le retour au Hangar fait plaisir à voir et c’est l’occasion de prendre le temps de discuter avec nos porteurs de projet afin de comprendre ce qu’ils ont pu vivre pendant ce confinement.

Un premier tour de table dans le tout nouvel incubateur d’Hemisf4ire (Photographie prise le 17 janvier 2020).

TECHME, qu’est-ce que c’est ?

TechMe est un prestataire qui accompagne les organisateurs dans la technique de leurs événements, allant du matériel à la logistique. Livrée clé en main après une étude réalisées par leurs techniciens, TechMe réalise des prestations sur-mesure (plus d’informations par ici).

Derrière TechMe…

Cyrille Decrocq et Baudoin Gardon. Source : (source : https://www.techme-event.fr/professionnels#about)

2012, l’aventure commence : Cyrille Decrocq et Baudouin Gardon réalisent leur première prestation dans l’événementiel. D’années en années, l’aventure les fait grandir et développe leur savoir-faire au rythme des mariages, festival et autres événements. En 2016, l’idée d’entreprendre et de grandir davantage leur donne l’envie de rejoindre l’incubateur d’Hemisf4ire, situé maintenant au 13 rue Lavoisier.

Cyrille (à gauche) et Baudoin (à droite) lors d’un apéro dans l’incubateur du Hangar Créatif (Photographie prise le 23 janvier 2020).

L’interview

Pour Cyrille et Baudouin, ce confinement fût l’occasion de penser un tout nouveau service : la distribution de systèmes de désinfection UV-C, des « lampes désinfectantes », qui nettoient et purifient les intérieurs. Elles vous protègent lorsque vous visitez des lieux de vie, contre la transmission de virus comme le Covid. Il s’agit d’un service clé en main : de la vente à l’installation des systèmes de désinfection en passant par la formation du personnel. L’utilisation de ces produits est très simple et permet d’éviter de surcharger le travail du personnel de nettoyage. En 15 minutes, c’est plus de 35m² qui sont désinfectés avec une seule lampe (qui a la possibilité d’être programmées pour fonctionner de façon autonome).

Découvrez dès maintenant notre interview qui vous propose un coup de projecteur (sans mauvais jeu de mot) sur nos porteurs de projet et les solutions qu’ils ont déployées lors de leur confinement.

Hemisf4ire : Qu’elle était votre situation lorsque vous avez appris la nouvelle du confinement ?

TechMe : Nous avions de belles perspectives de développement pour cette année, avec la préparation de gros événements pour les mois d’avril et mai : festival de musique, remise de diplôme, inauguration de bâtiments d’entreprise, soirée de gala, conférences, etc. En vue de ces prestations nous avions planifié des investissements de matériel audiovisuel, le booking de techniciens, de DJ. Nous allions réaliser une croissance à deux chiffres sur cette année.

Hemisf4ire : Comment se sont déroulés les premiers jours ?

TechMe : Nous n’étions pas du tout préparés. Avant que le confinement ne soit officiel, beaucoup d’événements se sont vus annulés par précaution, cela nous a beaucoup impacté même si c’était probablement la meilleure décision à prendre pour les organisateurs. Dès que le confinement, et par conséquent l’arrêt de l’événementiel, ont été officialisés par le président, nous avons cherché à mettre à profit le temps imparti pour refaire un point sur notre activité, effectuer les tâches que nous n’avions pas eu le temps d’accomplir (mettre à jour notre site web, développer notre communication, se former sur des logiciels techniques…)

Hemisf4ire : Comment vous est venu ce besoin de rebondir ?

TechMe : Nous ne voulions pas subir cette situation. Nous souhaitions rebondir dès le début du confinement. Il nous fallait quelque chose pour avancer ! Sur les réseaux, nous avons vu beaucoup de personnes se mettre à l’œuvre pour permettre à la situation d’être plus supportable : fabrication de masques, de gels, etc. La motivation pour un nouveau projet nous est donc venue naturellement : Nous voulions mettre notre pierre à l’édifice !

Hemisf4ire : Avez-vous reçu ou ressenti du soutien, pendant ces deux longs mois de confinement ?

TechMe : Nous avons eu beaucoup de soutien lors de ce confinement. Chaque acteur, qu’il soit client, fournisseur, partenaire, a été bienveillant avec nous, même face à des situations délicates ! Le soutien de l’incubateur est resté très actif lors du confinement, nous avons pu continuer nos rendez-vous avec Maitre Stride via Zoom, par exemple ! [Maitre Stride est l’avocat qui conseille les porteurs de projet de l’incubateur d’Hemisf4ire.]

Le plus grand soutien que nous ayons eu reste l’accompagnement de Virginie, elle a toujours été disponible pour nous conseiller. Elle nous a challengé afin de mettre en place des objectifs à court terme pour nous permettre d’avancer. [Directrice Entreprenariat, Virginie DERAM est Responsable de l’incubateur d’Hemisf4ire.]

Hemisf4ire : Rentrons maintenant dans le vif du sujet : que pouvez-vous nous dire sur ce système de désinfection ?

TechMe : La base de notre système repose sur la lumière UV-C. Il s’agit d’une technologie déjà utilisée dans de nombreux domaines et notamment le milieu hospitalier. Le principe est assez simple : ces lampes émettent des UV (plus précisément à 253,7 nm qui correspond au type C du spectre). Les virus, bactéries, moisissures et autres éléments pathogènes sont particulièrement sensibles à cette lumière. En éclairant une pièce avec une lampe UV-C on peut donc les détruire rapidement et efficacement pour ainsi assurer une décontamination idéale de l’air et des surfaces. [Plus d’informations techniques ici.]

L’objectif d’une telle installation est donc de protéger les personnes, en limitant les risques de propagation de maladie.

Hemisf4ire : Comment vous est venue cette idée de désinfection UVC ?

TechMe : Au début du confinement, un de nos fournisseurs de matériel événementiel venait de terminer le développement de lampes de désinfection à destination des hôpitaux. Avec l’explosion de la demande du marché, il nous a proposé de distribuer ces nouveaux produits. Nous avons donc étudié le sujet pendant plusieurs semaines, après avoir épluché les études scientifiques, échangé avec des médecins et réalisé une étude de marché, nous avons compris l’intérêt de ces lampes de désinfection.

Grâce à l’événementiel, nous avons des compétences techniques qui nous permettent de réaliser des études de diffusion lumineuses (ayant pour objectif de certifier l’efficacité de la solution), les outils étant globalement les mêmes.

Notre savoir-faire nous permet donc de réaliser un véritable accompagnement client, de lui apporter une solution fiable et sécurisée.

En plus les produits proposés par notre fournisseur étaient parmi les plus aboutis et performants du marché (et fabriqués en Europe !), nous avons donc accepté de collaborer en lançant une nouvelle activité avec TechMe.

Le challenge est de taille : rendre accessible à des commerçants, cabinets médicaux, Ehpad, etc. une technologie efficace initialement utilisée dans des secteurs disposant de plus de budget (hôpitaux, transports public, aviation, etc.).

En plus, cette solution est écologique, ne produit pas de rejets ou résidus, filtre même l’ozone. Une lampe ayant une durée de vie de 7000h. c’est tout de même plus intéressant que d’utiliser des litres et des litres de javel chaque jour…

Hemisf4ire : Peut-on imaginer l’avenir de l’événementiel avec ce type de système ?

TechMe : Nous voyons ça comme deux services différents nécessitant des compétences communes : l’intégration de matériel prend en compte les mêmes contraintes techniques dans l’événementiel et le sanitaire : simulation de la couverture lumineuse, besoins électriques, étude de l’agencement du lieu. 

Nous espérons que ces solutions de désinfection pourront permettre un retour rapide à la normale pour tous, ce qui, dans un sens, favorisera évidemment un retour des activités événementielles. Elle nous servira également directement pour désinfecter rapidement notre matériel événementiel en retour de prestation ou location.

En parallèle, nous sommes en train de développer une solution mobile de cette technologie. Nous pouvons envisager que si les législations sanitaires évoluent, ce type de systèmes deviennent une nécessité pour désinfecter rapidement et efficacement des espaces.

Hemisf4ire : A quoi ressemble ce début de déconfinement pour vous ?

TechMe : Nous sommes ravis d’être retourné dans nos vrais locaux, les règles de sécurité sont simples et ne nous gênent pas. Cependant, nous avons vraiment hâte de pouvoir reprendre notre principale activité : l’événementiel. Nous préparons en ce moment un concert digital : diffusé en direct sur notre Facebook depuis le Hangar Créatif. Pour les événements avec du public, il va falloir attendre encore un peu !

Un concert digital au hangar créatif !

Préparatifs de TECHME au Hangar Créatif pour le live en streaming.

Le concert aura lieu le mardi 23 juin à 18h30 sur la page facebook de TECHME : https://www.facebook.com/techme.event/

 

20 février 2020

MOSAIC Lille 2020 – Designer son projet… Tout un art !

MOSAIC Lille 2020, école de printemps en management de la créativité, est une semaine de formation...

Lire l'article
13 juin 2019

MOSAIC Lille 2019… Eldorado créatif !

La 5ème édition de l’Ecole de Printemps en Management de la Créativité (MOSAIC Lille 2019) a...

Lire l'article
05 juin 2019

Un colloque dédié aux espaces innovants à l’Université Catholique de Lille !

Le LearningLab Network, dont l’Université Catholique de Lille fait partie, est un réseau français expérimentant de...

Vous souhaitez nous suivre régulièrement ?

Alors abonnez-vous à la newsletter  HEMiSF4iRE qui vous alerte de nos prochaines activités et de notre actualité !

*
*
*